MON NOUVEAU SITE INTERNET PREND SON ENVOL !

AVEC LE DECONFINEMENT, UN NOUVEAU MONDE S'OUVRE A NOUS.

MON SITE INTERNET EGALEMENT PREND SON ENVOL ET SON INDEPENDANCE.

JE VOUS ATTEND DESORMAIS SOUS MON NOUVEAU NOM DE DOMAINE :

CHAMP'O-LYON. FR 

 A TRES VITE LE PLAISIR DE VOUS Y CROISER !!!

11 MAI 2020 : DECONFINEZ-VOUS !!! OUI MAIS PAS TROP VITE !!!

11 MAI 2020, PREMIER JOUR DU RESTE DE NOS VIES !!!  

titrait ce lundi un des grands quotidiens nationaux.

A compter de ce jour, le "déconfinement" peut démarrer. Mais pas trop vite car il ne faudrait pas repartir trois mois en arrière. Dans un rayon de 100 kms à vol d'oiseau de son domicile, avec un masque et en respectant les distanciations sociales, cela devrait faire !

Les regroupements de moins de 10 personnes sont à nouveau autorisés, ce qui va permettre d'envisager sereinement de vivre, avec les précautions d'usage bien sûr,  quelques instants en famille ou avec des proches. Notamment à l'occasion de la  Pentecôte, de la Fête des Mères ou encore de la Fête des Pères.

 Le moment sera également venu de déconfiner les fines bulles de Champagne à ces occasions.

Mettez vos flûtes au congélateur pour tuer les microbes, faites sauter le bouchon de champagne et dégustez ce sympathique breuvage en souhaitant le bonheur et la santé à tous les participants. Et dès que vous avez bu votre flûte, n'oubliez pas de remettre votre masque en place !

Besoin de "fines bulles" ou stock à renouveler en prévision ? N'hésitez pas à me contacter. Je me ferai un plaisir de vous livrer dans les limites territoriales qui s'imposent également à moi ! Vous trouverez dans l'onglet "Offre Déconfinement" toutes les informations et instructions pour ce faire.

A très vite.

POUR CE FAIRE ......

Pour vos commandes sur Lyon et ses environs,

un seul numéro : 06.74.73.14.20.

ou un seul mail : dsaulnier.champherard@gmail.com

Le Vignoble de Neuville sur Seine sous la protection de la Vierge Marie,en toute saison

Le Champagne et la Champagne était à l’honneur recemment sur France 3

Grace à  France 3 et à l'émission la Carte aux Trésors,  la Champagne a été dernièrement survolée par les deux héicoptères bleu et rouge de ce célèbre jeu 

En pleine période de déconfinement, cette retransmission a attiré un très  grand nombre de téléspectacteurs.

Le champagne de la Marne comme de l'Aube y on été mis à l'honneur !

Ainsi que les splendides vitraux dont l'Aube est très fière!

 

QUI DIT CONFINEMENTS !!!!

Il n’y a pas que les êtres humains qui vivent confinés. Les fines bulles de champagnes aussi !

Celles que vous appréciez fortement sont en effet également confinées dans leurs logements (bouteille, cartons, cave ou chais) afin d’être protégées de la lumière et des autres éléments naturels qui pourraient nuire à leur qualité et à leurs forces. C’est ce qui vous permettra de pouvoir apprécier et de savourer leur dynamisme lorsqu’elles seront libérées et qu’elles pourront alors exprimer toute la force et la subtilité qu’elles dégageront !

Comme récemment des millions de Chinois, et nos amis Italiens, c’est à notre tour, nous Français, de devoir être confinés quelque temps pour se protéger du Coronavirus !

Sachons l’accepter afin d’être le plus possible à l’abri de ce virus qui, s’il continue à se propager, peut s’en prendre fortement à notre intégrité physique !

Et, comme ces fines bulles libérées, dès que ce sera à nouveau possible, nous pourrons sortir au grand jour et exprimer à nouveau notre dynamisme.

En attendant ce jour du renouveau, je reste à votre écoute et me tiens prêt à répondre à vos demandes pour fêter, le moment venu, la fin de cette période perturbée  et perturbante.

Prenez soins de vous et portez-vous bien !

Bien cordialement.

CHAMP'O-LYON

 

LA MAISON PAUL HERARD ETAIT PRESENTE SUR LA FOIRE DE VIENNE 2019

La Foire de VIENNE s'est déroulée du 11 au 13 Octobre 2019 Dans le bel écrin de la Salle des Fêtes, s'est tenu le Salon de la Gastronomie.   
 
La Maison de Champagne Paul HERARD y était présente parmi la trentaine d'exposants.
Le soleil présent ce week-end là a égayé encore plus cette manifestation.
Bravo aux organisateurs et à la Ville de Vienne.
RDV dans un an ! 

VENDANGES 2019

Tous les pressoirs de la Côte des Bar ne sont pas encore ouverts pour ces vendanges 2019 qui s’annoncent longues et en ordre dispersé. Photo Jérôme BRULEY

 

Des vendanges début septembre en Champagne, rien de plus normal de nos jours. Sauf que l’année n’a pas été si simple du point de vue météorologique pour les vignerons. 

 

Il était une fois, en Champagne, une légende qui disait que les vendanges avaient lieu 100 jours après la fleur. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Cette année, si on tient compte d’une pleine fleur le 18 ou le 19 juin, tous cépages confondus et à l’échelle de l’appellation, comme le précise le Comité champagne dans son « Message Matu nº1 » du 27 août, on est sous la barre des 80 jours pour les vendanges qui ont commencé cette semaine. Ce n’est pas la première fois, c’est même en train de devenir la nouvelle règle. En cause cette année, selon ce message technique, « une saison viticole qui souffle le chaud et le froid » .

 

LE FROID, LE GEL, LA PLUIE

En réalité, il faudrait plutôt dire le froid, puis le chaud, parce que c’est dans cet ordre que la météo a fait des siennes. Le froid, d’abord, parce que le printemps a été frais et humide. Assez frais pour que la végétation prenne presque une semaine de retard sur la moyenne décennale au moment de la fleur, alors que le débourrement avait été observé avec une avance d’un jour sur la moyenne décennale.

Assez frais, également, pour qu’un millier d’hectares soient touchés par un gel de printemps, « principalement dans les bas-fonds et les secteurs habituellement gélifs » . Dans son communiqué sur la décision de rendement, fin juillet, le Comité champagne ne s’alarmait pas de la situation : un millier d’hectares, c’est un peu moins de 3 % de la surface de l’appellation. En d’autres termes, pour les vignerons touchés, c’est difficile, mais pour l’appellation dans son ensemble, c’est tout à fait surmontable. Quant à la pluviométrie, c’était plutôt un mal pour un bien : l’abondance de pluies a permis aux vignes de ne pas trop souffrir du premier épisode de chaleur, fin juin. Cette première canicule a marqué le passage brutal du printemps à l’été. À l’époque, beaucoup de vignerons étaient optimistes : ce coup de chaud allait permettre de se débarrasser sans coup férir des premières attaques de mildiou.

DANS LA CHALEUR DE JUILLET

Quelques semaines plus tard, un deuxième coup de chaud frappait l’Aube et, cette fois, il survenait au pire moment possible, selon Sébastien Carré, technicien du Groupement de développement viticole (GDV) de la Côte des Bar. Cette seconde canicule de l’été a eu lieu « au moment le plus sensible, entre la fermeture de la grappe et la véraison » , explique-t-il, avant d’ajouter : « Certains ceps ont beaucoup souffert, on ne sait pas s’ils vont passer l’hiver. » Les comptages effectués par le GDV dans ses parcelles de suivi physiologique laissent apparaître des dégâts réels, mais très variables en fonction du cépage (les chardonnays ont été moins touchés) et de la parcelle. Depuis dix ans qu’il est au GDV, Sébastien Carré n’avait jamais vu cela, même après l’échaudage de 2015. Certains secteurs (Montgueux, Urville) s’en sortent bien, selon le technicien qui compile des données sur les effets du réchauffement climatiques. Selon lui, jusqu’à la fin du XX e siècle, « les années les plus chaudes comptaient 68 jours à plus de 25 ºC » . Pour la fin du siècle, on attend des années chaudes à « plus de 100 jours à plus de 25 ºC et cinq fois plus de jours à plus de 30 ºC » . Dans la vigne, en juillet, on a mesuré des températures de plus de 40 ºC sous abri, « ça veut dire plus de 50 ºC à 15 centimètres du sol » . À ces températures, « les vignes peuvent décrocher très rapidement et en peu de temps » .

STRESS HYDRIQUE

Aux effets de l’échaudage, il faut aussi ajouter ceux du stress hydrique. « Le pinot noir a besoin de stress hydrique, mais en août, pour la maturation des raisins, explique Sébastien Carré, là, on était en stress dès le mois de juin sur les argiles. » Si on ajoute à cela le second effet du gel de printemps, qui a « malmené les pousses » , les grappes sont petites, avec « des poids moyens de 60 à 130 grammes » . Aux Riceys, le nombre moyen de baies par grappe peut varier de 175 à 100 d’une parcelle à l’autre.

ARÔMES ET MATURITÉ

Tous ces facteurs expliquent qu’il sera « très difficile de faire des moyennes, cette année » . Ils expliquent également que la maturité des raisins est très hétérogène, non seulement d’un secteur à l’autre, mais aussi dans les secteurs eux-mêmes. Les divers messages techniques communiqués aux vignerons ces derniers jours en témoignent. Qu’ils émanent du Comité champagne ou d’un prestataire de services en œnologie, tous engagent les vignerons à ne pas couper quand ils ont atteint le degré minimum mais quand ils ont atteint la bonne maturité phénologique. « Le ban des vendanges, ce n’est pas la date d’ouverture de la chasse » , s’exclamait, il y a quelques années, un chef de cave. En Champagne, c’est encore plus vrai cette année.

 (Source : L'Est-Eclair-Y.TOURBE)

LA BULLE EST TOUJOURS AUSSI FINE, QUELLE QUE SOIT SA ROBE !

Vous ne vous lasserez pas de découvrir cette fine Bulle au travers des différentes robes que l'Equipe Paul Hérard a conçu pour vos plaisirs visuels et gustatifs depuis près d'un siècle dans les Chais de cette Maison de Champagne familiale !

NOUVELLE CARTE ACTUALISEE SUITE A LA SORTIE DE LA CUVEE HP A L'ETE 2017

 SUITE A LA NAISSANCE DE LA "CUVEE HP ",  LA CARTE DE PRESENTATION DE LA GAMME DES CHAMPAGNES HERARD A ETE ACTUALISEE

AVEC SON ETIQUETTE COURTE ET SOBRE !

Ce nouveau breuvage est le fruit d'un subtil assemblage entre l'élégance du Chardonnay et la fraîcheur du Pinot Noir.

Ce qui en fait un Champagne fringuant et pétillant, comme on l'aime ! 

N'attendez donc pas pour passer vos commandes !

SI VOUS SOUHAITEZ TOUT SAVOIR SUR LES 2 CEPAGES MAITRES DE LA COTE DES BAR :

Pinot noir, chardonnay  : le duel des cépages   

Si le champagne est principalement l’affaire de trois cépages, l’Aube en compte surtout deux sur ses coteaux, le pinot noir et le chardonnay.

Présentations

Le pinot noir. Ce raisin noir à jus blanc est aujourd’hui le plus planté en Champagne, où il représente presque 40 % de l’encépagement. Peut-être originaire de Bourgogne, il se plaît sur les sols argilo-calcaires de la Côte des Bar où il donne des jus à la structure vineuse puissante. S’il est le plus souvent assemblé pour donner une structure aux champagnes (ou leur couleur aux rosés), il est parfois vinifié seul pour donner des champagnes blancs de noirs, qui accompagneront sans souci une volaille à table. 6 700 hectares. Selon l’Union des maisons de champagne, la Côte des Bar est plantée à 84 % en pinot noir. Un choix effectué après la deuxième guerre mondiale, quand le vignoble a été replanté.

Le chardonnay. Ce raisin blanc, qui fait les grandes heures de la Bourgogne et de la Côte des blancs, est à la fois le plus connu et le moins planté des trois grands cépages champenois (un peu moins de 30 % du vignoble, 11 % dans l’Aube). Sans assemblage, il donne en Champagne des blancs de blancs réputés plaire au public féminin. Plus frais, moins vineux que le pinot, le chardonnay ne semblait pas destiné à se plaire dans la Côte des Bar. La qualité des jus qu’on y presse démontre le contraire. 900 hectares. La Côte des Bar est plantée à un peu plus de 11 % en chardonnay. Ce chiffre ne comprend pas Montgueux, que l’Union des maisons de champagne classe dans la Côte des blancs.

Deux Bourguignons en Champagne.

Raisin noir, cœur blanc. Dans leur grande somme du début du XXe siècle (« Ampélographie, traité de viticulture générale », édité chez Masson à partir de 1901), Viala et Vermorel attribuent au pinot noir une origine bourguignonne. Ce cépage noir à jus blanc y donne les vins les plus chers au monde. En Champagne, il est le plus souvent vinifié en blanc, sans la macération qui lui donne sa couleur rouge. Il permet également d’alimenter le marché toujours plus important des champagnes rosés.

Grain d’or. On a longtemps cru que ce Bourguignon à la peau dorée était de la grande famille des pinots. Au XIXe siècle, il n’était pas rare qu’on l’appelle pineau blanc (d’où la mention « blanc vrai » pour désigner le pinot blanc dans l’Aube). C’est le roi de la colline à Montgueux, où il représente plus de 90 % de l’encépagement. En Champagne, on le préfère usuellement sur sols de craie mais il est de plus en plus courant dans la Côte des Bar, qui se trouve sur la même ligne de sol que Chablis.

Deux cépages complémentaires

Fraise et tabac. Fraîchement pressé, le jus de pinot noir est une explosion de fruits rouges, fraise, mûre, groseille ou cassis. En vieillissant, il se complète volontiers d’arômes de fruits secs, d’épices et parfois, même, de tabac. Dans l’assemblage champenois typique, c’est à lui d’apporter sa structure au vin. Grand seigneur du Kimmeridgien dans la Côte des Bar, le pinot noir est aussi le cépage exclusif de l’appellation rosé des Riceys, où il va flirter avec le vin rouge sans jamais franchir la ligne.

Le temps lui va si bien. Le chardonnay est capable de donner quelques-uns des plus grands vins blancs du monde. Frais et adaptable, il se plaît en cuve comme en fût. Jeune, il fleure bon les agrumes et le chèvrefeuille. À Montgueux, il se pare volontiers d’atours exotiques (passion ou litchi). Avec l’âge, il tend à compoter, exhale des arômes de fruits secs et de viennoiserie. Sa capacité à bien vieillir lui donne un rôle fondamental dans l’assemblage champenois.

Deux grands voyageurs

Pionnier du Nouveau Monde. S’il a acquis ses lettres de noblesse en France et s’il préfère, de loin, les climats frais, on trouve du pinot noir sur tous les continents, à l’exception de l’Antarctique. Il donne de grands vins rouges en Oregon et en Nouvelle-Zélande. Il est plus anecdotique en Afrique et en Amérique du Sud, où il a tendance à mûrir trop vite pour développer ses arômes. On le trouve en Chine comme en Australie. En Allemagne ou en Autriche, il se fait léger, à la frontière du rouge et du rosé.

Le globe-trotter par excellence. Chine, Chili, Afrique du Sud, on le trouve partout, ou presque, où l’homme fait du vin : c’est un des raisins les plus plantés au monde. C’est aussi un de ceux qui changent le plus de personnalité en fonction du climat et du vigneron. S’il rend son meilleur dans les climats plus frais, où son caractère minéral prend le dessus, le chardonnay ne craint pas les climats moins tempérés, comme la Californie ou même l’Australie.

Les autres cépages champenois

Le pinot meunier : un cépage sous-estimé ? Petit frère du pinot noir, le pinot meunier s’en distingue avant tout par ses feuilles au pelage léger, comme un dépôt de farine qui lui a donné son nom. Réputé mal vieillir, le meunier non assemblé donne pourtant d’excellents blancs de meunier qui ne craignent pas le passage du temps. Dans l’Aube, il est confidentiel (à peine plus de 3 %), mais les vignerons qui en ont apprécient son fruité léger et sa capacité à s’associer aux autres cépages.

Les cépages anciens : des oubliés sur le retour. Ils en avaient été bannis, ils font de nouveau partie de la famille des cépages champenois : le pinot blanc (ou blanc vrai), le pinot gris (une chimère génétique de pinots blanc et noir), le petit meslier (un croisement de gouais et de savagnin) et l’arbane (ou arbanne, le seul cépage endémique de l’Aube, peut-être la survivance d’un cépage romain ancien). Ils représentent une centaine d’hectares en Champagne, dont les trois quarts dans l’Aube.

LA MAISON DE CHAMPAGNE HERARD EST ADHERENTE DE DYNABUY !

27. Févr., 2017

CHAMPAGNE PAUL HERARD, PARTENAIRE DYNABUY

APRES AVOIR ETE PARTENAIRE DE SOIREES CHEZ PEUGEOT VENISSIEUX ET AU RUGBY CLUB DE VIENNE, LA MAISON DE CHAMPAGNE PAUL HERARD A ADHERE ET REJOINT DONC LES MEMBRES DU GROUPE DYNABUY.

SOIREE CHEZ PEUGEOT VENISSIEUX

REMISE DES CADEAUX

champagne et petits fours pour finir en beauté .

STAND HERARD au CS VIENNE RUGBY

SOUS L'ETANDARD DE DYNABUY

ET EST INSTALLEE A MARCIAC DANS LE DEPARTEMENT DU GERS DEPUIS JUIN 2016 !

AU SOLEIL, A L'ABRI DES PARASOLS...

OU BIEN A L'OMBRE, A L'INTERIEUR ....

PLEIN DE BONNES CHOSES .....

A DEGUSTER SUR PLACE OU A EMPORTER !

LE TOUT SUR FOND DE MUSIQUE DE JAZZ !